Pour la première fois de son histoire et en raison de la pandémie de COVID-19, la Fondation Zdenek et Michaela Bakala (FZMB) a organisé ses entretiens annuels de sélection pour le programme de bourses en ligne.

Au total, 30 candidats de différentes universités suisses ont déposé leur candidature. Après un examen détaillé des candidatures, le comité de sélection a convié 15 étudiants à la deuxième série d’entretiens en ligne qui s’est tenue au début du mois de mai.  Contrairement aux années précédentes, où les étudiants souhaitaient surtout intégrer des universités britanniques, cette année, deux tiers des étudiants souhaitent poursuivre leurs études dans des universités américaines. La santé publique et la médecine sont les domaines d’études les plus sollicités. Découvrez la vidéo ci-dessous pour en apprendre davantage sur les nouveaux boursiers, les universités qu’ils ont choisies, leurs études et leurs aspirations professionnelles.

« Nous sommes incroyablement heureux d’avoir réussi à gérer tous nos entretiens de candidature en ligne, malgré la difficulté des circonstances actuelles », a déclaré Ursina Boulgaris, secrétaire générale de la Fondation Zdenek et Michaela Bakala. Pour connaître son sentiment sur le programme de bourses de cette année, vous pouvez regarder notre interview avec Ursina Boulgaris ci-dessous.

Cette année, le comité de sélection était composé de Michaela Bakala, présidente du conseil d’administration, Ursina Boulgaris, secrétaire générale de la fondation, Phillippe Rudloff, vice-président du conseil d’administration, Patricia Legler, membre du conseil d’administration et également Giedre Lideikyte – Huber, ancienne récipiendaire de la bourse de la FZMB occupant actuellement un poste de chercheuse associée à l’Université de Genève. Giedre nous livre ses impressions sur les entretiens dans la vidéo ci-dessous.

Les bourses ont été accordées aux 15 candidats ayant passé les entretiens. La famille des étudiants et des chercheurs parrainés depuis la création de la Fondation Zdenek et Michaela Bakala en 2011 s’élève désormais à 93 personnes.