La sélection des bourses 2021 était un mélange d’entretiens en ligne et en personne à la Maison des Fondations à Genève. Nous avons sélectionné parmi plus de 30 candidatures, que la Fondation a reçues via nos universités partenaires, 15 étudiants brillants et motivés pour des entretiens. La majorité des étudiants avait déjà fait du bénévolat ou travaillé avec des organisations à but non lucratif. Un aspect commun des entretiens de cette année était le grand intérêt de nos candidats pour la possibilité de rencontrer personnellement d’autres boursiers et anciens élèves au sein du réseau de la Fondation.

Après de longues délibérations, le comité de sélection a offert des bourses à 12 des candidats. 5 d’entre eux iront aux États-Unis, tandis que 7 commenceront leur prochaine cursus académique au Royaume-Uni. Nous leur souhaitons à tous le plus grand succès et la meilleure des chances dans leurs études.

Ennia Bosshard

Université actuelle : ETH Zürich
Future université : University of Exeter

Ennia envisage de faire son doctorat. au Centre d’écologie et de conservation de l’Université d’Exeter. Elle est très motivée pour apporter ses compétences à la conservation de la biodiversité et à la création d’écosystèmes plus résilients. En poursuivant un doctorat dans ce domaine, elle cherche à faire un travail significatif apportant une contribution à notre société.

Inga Brynda

Université actuelle : Université de Lausanne
Future université : London School of Economics

Passionnée par la finance et les sujets qui présentent une complexité mathématique, le choix naturel d’Inga a été de postuler à la London School of Economics pour faire un Master en finance et en capital investissement. Les cours interactifs dispensés par des praticiens du domaine la prépareront à une carrière dans le capital investissement et la gestion du capital-risque.

Laszlo Csonka

Université actuelle : Université de Neuchâtel
Future université : Kings College London

L’ambition professionnelle de Laszlo est de travailler en tant qu’avocat spécialisé dans la résolution des litiges internationaux. Avec une maîtrise de droit en règlement des différends internationaux au King’s College, il recevra les connaissances et les outils nécessaires pour se rapprocher de son objectif professionnel.

Wassim Dhaouadi

Université actuelle : ETH Zürich
Future université : Stanford University

Être accepté à l’Université de Stanford est un rêve devenu réalité pour Wassim. Son admission au programme de doctoratt programme en opérations, information et technologie donnera à Wassim l’opportunité de rechercher le développement de nouvelles méthodes pour améliorer les technologies émergentes en utilisant des outils de recherche opérationnelle, de théorie des jeux, d’économétrie, d’informatique, de probabilité et de statistiques.

Tobias Drilling

Université actuelle : The Graduate Institute Geneva
Future université : Tufts University

Tobias se rendra à la Fletcher School of Law and Diplomacy pour étudier dans le domaine de son intérêt particulier pour la négociation internationale et la résolution des conflits. Le volontariat sur le terrain avec les réfugiés sa développé en Tobias l’objectif d’acquérir les outils nécessaires pour devenir un constructeur de paix et un négociateur de paix à l’avenir.

Virginie de Mestral

Université actuelle : EPFL
Future université : Berkeley

Virginie aura l’opportunité de réaliser ses thèses de master au Lawrence Berkeley National Laboratory en Californie. Le projet sur lequel portera sa recherche consiste à comprendre le mécanisme de croissance des dispositifs cristallins pour les cellules solaires en tandem à haute efficacité de conversion de puissance. Une telle recherche pourrait aider le monde à relever les défis énergétiques mondiaux actuels.

Jessica Minarro

Université actuelle : The Graduate Institute Geneva
Future université : University of California School of Law

Ayant beaucoup voyagé dans le passé pour faire du bénévolat, travailler et étudier, Jessica vise à compléter ses connaissances académiques avec le programme d’échange à l’UCLA axé sur le droit international et comparatif. Les principaux intérêts de Jessica sont les droits de l’homme et le droit des migrations. Ses plans à long terme sont d’utiliser son éducation pour travailler en tant que conseillère juridique ou chargée des affaires humanitaires.

Youniss Mussa

Université actuelle : Université de Neuchâtel
Future université : King’s College London

Youniss se rendra au King’s College de Londres pour un double master en droit des affaires internationales. Ses différentes activités parascolaires ont forgé sa passion pour le droit fiscal et le droit des affaires. Une fois que Youniss se sera spécialisé dans ce domaine, son objectif est de devenir avocat dans un cabinet d’avocats international.

Alex Oktay

Université actuelle : Université de Lausanne
Future université : University of Cambridge

Au cours de sa maîtrise d’un an en recherche économique, Alex se concentrera sur la macroéconomie. Il croit fermement au pouvoir des économies publiques en tant qu’outil pour aider les gens et avoir un impact positif significatif sur la société. Ce diplôme le préparera à un doctorat en économie par la suite. Il espère travailler plus tard comme conseiller économique dans un organisme public.

 

Gian Reber

Université actuelle : Universität Basel
Future université : Berkeley

Depuis son plus jeune âge, Gian porte un intérêt spécial aux sciences et plus particulièrement à la chimie. Au cours de ses études, il a développé un appétence particulière pour la chimie organique et surtout pour les synthèses totales. Gian a également remporté la médaille d’argent aux Olympiades nationales suisses de chimie. Avoir été accepté dans le groupe du professeur Sarpong à Berkeley permettra à Gian de poursuivre ses recherches à un très haut niveau.

Janik Schütter

Université actuelle : ETH Zürich
Future université : University of Cambridge

Janik poursuivra son cursus académique en faisant un doctorat en mathématiques appliquées et physique théorique à l’Université de Cambridge. Il s’intéresse particulièrement à la recherche théorique en physique de la matière molle et souhaite orienter progressivement ses recherches vers l’application de la physique de la matière molle à la matière vivante. Il pense que c’est la voie la plus prometteuse pour élucider les lois physiques fondamentales qui régissent l’émergence de la vie.

Adrian Steulet

Université actuelle : University of Geneva
Future université : London School of Hygiene and Tropical Medicine

Étudiant en cinquième année de médecine, Adrian a découvert sa passion pour l’épidémiologie lors d’un stage d’un mois au Pérou. Le programme d’épidémiologie du MSC qu’il envisage de suivre à la London School of Hygiene, and Tropical Medicine l’aidera à acquérir les connaissances nécessaires dans le domaine. Pour le projet de recherche requis, Adrian souhaite étudier l’impact de différents types d’activités physiques sur le risque d’événements cardiovasculaires sous la supervision d’épidémiologistes chevronnés.