Ellis est convaincue que la formation multiculturelle dans le domaine des lettres est indispensable à la sauvegarde de la démocratie. C’est pourquoi elle souhaite se consacrer à l’éducation et aux politiques culturelles. Son projet de recherche porte sur la première grande crise européenne des réfugiés du XXe siècle et examine les politiques identitaires et les expériences intersubjectives dans la littérature sur les réfugiés.