L’intérêt profond qu’il porte à la question du changement climatique le pousse à mettre en pratique ses connaissances d’ingénieur chimiste afin de résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés. En tant qu’étudiant chercheur invité au MIT, Tomás va travailler sur son mémoire de master qui porte sur l’une des réactions chimiques les plus complexes, à savoir l’oxydation partielle du méthane en méthanol. Il souhaite contribuer au développement d’une société plus durable.